Radio-Sélection (1926-1939)

 

Journal hebdomadaire paru de 1926 à 1939, Radio-Sélection témoigne de l'activité radiophonique de l'entre-deux-guerres. 

Il traite des aspects techniques, des prises de positions politiques (le plan de Lucerne, les émissions nationales, l'Afrique du Nord, l'organisation et la coordination des programmes) sur le statut et le rôle de la radio, annonce aussi les programmes à venir sur les ondes et commente les œuvres données dans les théâtres parisiens, les auditoriums de Radiola et Radio-Paris, la salle de concert du Conservatoire. 

 

Radio Sélection La Juive

Radio Sélection 1926-1934, 1ère série (219 numéros)

Radio Sélection La Juive

Directeur de publication Maurice Sloog

Son cahier central détachable présente une œuvre lyrique adaptée pour la radio et permet à l'abonné, installé chez lui devant son poste, « d'écouter sans en perdre une parole », cinq fois par semaine le concert radiodiffusé sur la première station de radio privée à émettre en France : Radio-Paris.

​​
Radio livretRadio Livret 1934-1939, 2ème série (24 numéros)
Directeur de publication Aimé Guerrin
Présentés à la création en 1926 du journal comme « suppléments gratuits », les livrets permettent également aux auditeurs de se constituer une bibliothèque musicale à peu de frais. 

 

Pas moins de 194 œuvres lyriques constituent le répertoire des livrets de Radio-Sélection : opéra, opéra-comique, opérettes des 19e et 20e siècles et de rares oratorios.

Radio-Sélection n’ayant pu obtenir des éditeurs qu’une autorisation de reproduction partielle des œuvres, seuls quelques livrets sont proposés dans leur intégralité. 

L’adaptation au format radiophonique a également nécessité des adaptations parfois réalisées par le compositeur lui-même. C’est le cas pour Louise (1900) de Gustave Charpentier.

Le répertoire est réactualisé, mais devant le succès de certaines pièces radiophoniques, certains livrets sont réédités plusieurs fois entre 1926 et 1931 : Faust (1859) de Gounod, Les Cloches de Corneville (1877) de Robert Planquette, La Mascotte (1880) d’Edmond Audran, Rêve de Valse (1907) d’Oscar Straus... d'autres comme Hérodiade (1881) ou Werther (1887) de Massenet disparaîtront définitivement du répertoire du journal. 

Présenté sous forme alphabétique de titres d’œuvres, le répertoire ne renseigne cependant pas les noms de compositeurs : ils étaient certainement connus du public.  On n'en compte pas moins de 88, essentiellement français mais aussi d'outre-Rhin et d'outre-Atlantique.  Certains sont très représentés : Adolphe Adam, Charles Lecocq, Robert Planquette, Oscar Straus notamment. 

De 1926 à 1933, la vente du journal a permis également au directeur de Radio-Sélection le financement de 240 concerts retransmis par la station Radio-Paris

Répertoire

Répertoire général des livrets parus
dans Radio Sélection et Radio Livret