Présentation des lectures à vue


La lecture à vue (ou déchiffrage) est une spécificité de l’enseignement musical français.

Lecture à vue 1901

Le déchiffrage concerne l'ensemble des disciplines instrumentales et vocales, et consiste à jouer ou chanter une partition de façon immédiate, sans préparation, comme le fait le lecteur d'un texte dans une langue qu'il maîtrise.
Au Conservatoire de Paris, la présence d’une épreuve de déchiffrage est attestée aux examens de fin d'année, les prix, dès la naissance de l'institution. Pour les concours d'admission, les premières épreuves de déchiffrage apparaissent à la fin du XIXe siècle.
Dans la plupart des cas, le morceau de lecture à vue est commandé spécialement pour l'épreuve à un compositeur, quelquefois professeur au Conservatoire ; plus rarement, la pièce peut être extraite du répertoire. On remarque aussi que plusieurs textes sont réutilisés au fil des années.
Jusqu'à une période très récente, les textes de déchiffrages étaient manuscrits, écrits directement par leurs auteurs. Par souci de lisibilité, pour les concours et examens, des copies manuscrites étaient réalisées par des copistes. Au milieu du XXe siècle, les documents commencent à être dactylographiés ou imprimés.

 

Présentation du site


Ce site est destiné à mettre en valeur les textes de déchiffrage donnés aux élèves du Conservatoire de Paris pour les concours et examens (admission, contrôle et sortie) depuis la première moitié du XIXe siècle. On trouve également quelques sujets pour des disciplines telles que l'accompagnement au piano, l'harmonie, la fugue et l'orgue.
Les textes les plus anciens, conservés aux Archives nationales dans la sous-série AJ/37, ont fait l'objet d'une étude particulière menée dans le cadre d'un programme de recherche soutenu par l’Agence nationale de la recherche (ANR) qui a trait à l’Histoire de l’enseignement public de la musique en France au XIXe siècle (1795-1914) (HEMEF).
En ce qui concerne les années 1930 à 2005, les documents originaux, sur support papier, ont été inventoriés et numérisés au Conservatoire, avant leur versement aux Archives nationales, à Pierrefitte-sur-Seine, sous le numéro 20150119.
Pour les années suivantes, les archives sont encore dans les locaux du Conservatoire. Cependant, de nouveaux supports sont privilégiés et la plupart des textes sont maintenant produits directement en format électronique.
Compte tenu de l'important nombre de documents numérisés ou nativement numériques disponibles, il a semblé intéressant de développer une interface de recherche et de consultation de ce corpus. Les chercheurs, les enseignants ainsi que les étudiants y trouveront des informations sur l’étendue des répertoires et des univers musicaux traités dans le domaine de la lecture è vue à travers l'histoire de ces disciplines au Conservatoire de Paris.

Attention : seuls les textes libres de droits sont téléchargeables sur le site. Les autres documents restent cependant consultables sur support papier dans l'institution qui les conserve.

 

Contributeurs


Equipe au Conservatoire de Paris : 
Philippe Brandeis, directeur des études musicales et de la recherche 
Yannaël Pasquier, chef du département écriture, composition et direction d'orchestre
Cécile Grand, cheffe du service médiathèque et archives
Pascal Leray, conservateur 
Sophie Lévy, responsable des archives : conception du site
Nicolas Renoult, bibliothécaire 

Numérisations des textes aux archives nationales de 2015 à 2018 :
Cameron Crozman, Philippe Hattat, David Jorda-Manaut, Yannaël Pasquier, à l’époque étudiants au Conservatoire de Paris ;
Benny Sluchin, à l’époque professeur au Conservatoire de Paris
Philippe Brandeis, directeur des études musicales et de la recherche

Financement : Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris / Agence nationale de la recherche 

Programme de recherche : HEMEF (chef de projet : Cécile Reynaud)

Création du site : Progilone

 

Pour en savoir plus


Philippe Brandeis, « La lecture à vue au Conservatoire de Paris entre 1800 et 1915 : un autre regard sur l’institution », La Revue du Conservatoire [En ligne], La revue du Conservatoire, Le quatrième numéro, Actualité de la recherche au Conservatoire, mis à jour le : 10/12/2017, URL : https://larevue.conservatoiredeparis.fr:443/index.php?id=1247

Diana Ligeti, « Typologie des déchiffrages pour violon et violoncelle au Conservatoire de Paris de 1823 à 1914 »La Revue du Conservatoire [En ligne], La revue du Conservatoire, Le quatrième numéro, Actualité de la recherche au Conservatoire, mis à jour le : 14/12/2015, URL : https://larevue.conservatoiredeparis.fr:443/index.php?id=1235

Diana Ligeti, Lucie Maudot-Kayas et Jérôme Julien-Laferrière, « Les enjeux des classes de lecture à vue : du signe au son, ou de la notation à la première réalisation », La Revue du Conservatoire [En ligne], Contenus, Dossier notation et interprétation, Le premier numéro, La revue du Conservatoire, mis à jour le : 12/02/2013, URL : https://larevue.conservatoiredeparis.fr:443/index.php?id=446